Caroline

Je ne trahis pas de grand secret en affirmant que je ne voue pas la même passion dévorante que Josse pour la voile.

Je mesure le confort de la vie à terre. J'anticipe déjà les sujets qui vont me contrarier et je profite des derniers instants à terre: la douche chaude à volonté au pied du lit, la logistique facilitée, le bonheur de pouvoir dormir sur ses deux oreilles, sans se demander si le mouillage va effectivement tenir.

Je sais déjà que je vais perdre 5 kilos en voyant sur le radar un paquebot s'avancer un peu trop prés de nous, en découvrant un fichier météo annonciateur d'un coup de vent, et que je vais me faire un sang d'encre pour prendre la bonne décision...

Mais l'air de rien, cela doit bientôt faire 17 ans que je navigue sérieusement avec Josse évidemment. J'ai le gros avantage de ne pas avoir le mal de mer et de pouvoir faire à peu prés tout en navigation. J'aime la vie à bord, le sentiment de liberté qu'elle procure, le voyage itinérant, la mer.

Je sais la chance que nous avons de pouvoir s'offrir cette parenthèse enchantée et je suis bien heureuse de la saisir. J'ai à peu à prés mille attentes pour cette année ! Espérons qu'elle soit donc à la hauteur de mes espérances!

L4270231 (1).jpg